La préférence nationale : une fracture du monde du travail

Rédigé le 21/06/2024

Depuis les années quatre-vingt, les partis d’extrême droite dont le Front national devenu Rassemblement national font de la préférence nationale leur pilier idéologique, considérant qu’il faut donner la priorité de façon systématique, dans tous les domaines (santé, emploi, logement, études, etc.), aux Français par rapport aux étrangers, même s’ils sont nés ou s’ils y résident depuis de nombreuses années.
La CFDT combat cette vision du monde contraire aux principes fondateurs de la Déclaration des droits de l’homme et à l’article premier de notre Constitution. Nous nous opposons au principe d’une société dans laquelle la nationalité  primerait sur tout le reste au mépris de l’égalité des droits, de la solidarité entre travailleurs.

Lire la suite